open innovation

Invitation à explorer les voies d’une relation de confiance en Afrique

L’Afrique apparaît de plus en plus aujourd’hui comme étant une terre d’inspiration et d’opportunités notamment en matière entrepreneuriale et d’innovation. Tirant profit de la percée des technologies de l’information et de la communication (TIC) et en particulier de la téléphonie mobile, les entrepreneurs africains adressent avec résilience et de manière innovante de nombreuses difficultés rencontrées au quotidien.

En répondant ainsi à des défis aussi bien locaux que globaux par la conception de nouveaux modèles et usages réplicables et duplicables, les Start-up attirent de nombreuses entreprises continentales et étrangères soucieuses d’acquérir de nouveaux savoirs à l’ère d’une économie numérique disruptive.

Toutefois, dans les pays francophones d’Afrique subsaharienne et du Maghreb, l’on observe que la confiance, socle d’une collaboration réussie dans le cadre de l’open innovation, reste à construire. A ce propos, la présente étude construite et nourrie par l’écoute, les échanges, l’accompagnement sur le terrain et les écosystèmes, est une invitation faites aux parties prenantes à l’open innovation et aux acteurs institutionnels à explorer les voies d’une relation de confiance.

Quel est le facteur clé d'une relation de confiance?

Un partenariat stratégique et opérationnel gagnant-gagnant fondé sur des objectifs clairs et des métriques mesurables constitue le facteur clé dune relation open innovation de confiance.

Thameur Hemdane, Co-fondateur et CEO d’Afrikwity, Tunisie - France

Il faut allier les fondamentaux suivants: collaboration, transparence, ouverture et confiance.

Fatoumata Niang Niox, Directrice exécutive Jokkolabs, Sénégal

L’implication des équipes business de la grande entreprise (ex. Direction stratégie, direction innovation), pour montrer le sérieux de la démarche et assurer des résultats concrets, plutôt que les équipes communication comme c’est souvent le cas et qui démontrent plutôt une démarche Public relations.

Simon Duchatelet, Consultant entrepreneuriat et innovation, Banque Mondiale, France

La définition d'objectifs précis, le renforcement du cadre juridique de propriété intellectuelle et l’équilibre des pôles de décisions entre le grand groupe et la Start-up.

Yao Attignon, Président Wizodia, Togo - France

Transparence et réactivité, partage et engagement.

Sidhoum Sofien V., Company Builder Finance, ICT, Afrique francophone, GreenTec Capital, Allemagne-France

La définition d'un contrat explicite et détaillé des actions et idées (exploitées) soulevées lors de la collaboration, facilitera la mise en relation et surtout la pleine participation des deux parties.

Lionel Aba-Gangoué, CEO Vijana School, Congo-France

Le facteur clé d’une relation de confiance entre un grand compte et une Start-up est le contrat.

Skander Haddar, PDG Tunisie Place de Marché (TPM), Tunisie

Un accompagnement rapproché avec accessibilité à nos ressources.

Carole Rakotondrainibe, Development Manager - Entrepreneurship Program, NextA - Groupe Axian, Madagascar

Écoute, suivi et accès facile aux grandes entreprises.

Hermann Monkam, CEO Mhor, Cameroun

Les grandes entreprises et les Start-up évoluent dans le même écosystème d'innovation. Qu’ils le veuillent ou pas ils seront appelés à interagir de près ou de loin. Autant de le faire de façon pro-active et structurée … Pour que ça marche, il faut de la confiance mutuelle. Il faut que la petite Start-up ne se sente pas imposer des choses qu’elle n’a pas envie de faire et reste dans un environnement AGILE car je pense qu’on ne peut plus séparer INNOVATION et AGILITÉ dans les temps qui courent…

Malik Diouf, CEO Lafricamobile, Sénégal - France

Le facteur juridique, la signature d'un NDA par exemple.Même si en Afrique, c'est assez complexe, en raison de la faiblesse des cadres juridiques.

Adébissi Djogan, Président Initiative for Africa, Bénin-France

Le risque pour la Start-up c’est de voir sa stratégie et son opérationnel impactés par la grande entreprise. Le rapport de force est vite en faveur de la grande entreprise s’il advient des différences de point de vue. Le facteur clé de succès pour moi c’est la garantie d’indépendance pour la Startup.


 Moussa Dembélé, CEO Danapay, Mali - France

Il s’agit essentiellement de la relation personnelle entre les équipes de la Start-up et les équipes de la grande entreprise; comme du côté des investisseurs, ils investissent dans les gens, les profils des membres de l’équipe plus que tout. (…) Puis il y a lieu de tester la collaboration à petite échelle dans une mission bien définie (période de test) etc. Donc, il s’agit d’une confiance mutuelle à mettre en place et à renforcer au fil du temps (…).

Saifeddine Ben Mhenni, CEO myCarCare, Tunisie

Il est impératif qu'il y ait de part et d'autre, une clarté et une transparence totale sur les objectifs et les modalités de la collaboration. Les modalités de gestion (propriété intellectuelle, exploitation commerciale, ... etc) des fruits de cette collaboration devront être précisées en amont et validées par les parties en présence.

Christian Jekinnou, Executive Manager Afric’innov, Bénin - France

Une relation suivie. Inviter la Start-up et aller la visiter sont des signes d'une réelle implication. Faire jouer son réseau (investisseurs, presse, interne etc..) pour renforcer son partenaire sont aussi signe d'un réel engagement. S'impliquer dans la croissance du partenaire est une façon de montrer qu'on tient vraiment à construire une relation de long terme.


Ammin Youssouf, Co-fondateur et CEO Afrobytes, France

Définir une vision stratégique claire, avec des objectifs partagés et une répartition équitable du retour sur investissement et des responsabilités de chacun.

Daniel Williams OulaÏ, CEO Grainothèque, Côte d'Ivoire

Identifier les peurs de chacun et précautions respectives à prendre en amont. Pareil que des potentiels d'échecs des risques et des stratégies pour les éviter.

Victoria Peter, Co-fondatrice et Directrice développement Makesense Africa, Allemagne-Sénégal

nos propositions

Construire une relation de confiance dans le cadre de l’open innovation en Afrique demande une implication de toutes les parties prenantes (Start-up, grandes entreprises, incubateurs…). Le rôle des acteurs institutionnels est tout aussi important en raison de leurs contributions tant du point de vue réglementaire qu’en termes d’appui technique et financier.

Pour tous, nous avons identifié des leviers (certains sont cités ci-après) qu’il conviendrait d’activer dans ce travail de co-construction.

Start-up

  • Avoir un autre regard sur elles-mêmes et leur potentiel;
  • Mieux apprendre à s’ouvrir en initiant des collaborations entre elles et/ou avec les PME locales;
  • Travailler à une meilleure compréhension des enjeux de l’innovation; 
  • Intégrer les standards et normes internationaux pour un meilleur alignement sur les attentes de leurs partenaires. 
 

incubateurs, Fab/Lab...

  • Acquérir des ressources en phase avec les réalités et exigences de leurs écosystèmes;
  • Être de véritables passerelles entre parties prenantes dans une perspective de développement local;
  • Fédérer des communautés, forces de proposition;
  • Favoriser en leur sein l’émergence de collaborations entre les start-up ou entre ces dernières et les PME locales.

Grandes entreprises

  • Interroger leurs véritables convictions pour un réel alignement sur les valeurs qu’elles affichent;
  • Reconsidérer leur approche des écosystèmes;
  • Avoir une lecture du bas vers le haut des écosystèmes, sous le prisme des acteurs du terrain;
  • Privilégier le partenariat à une logique d’inféodation;
  • Donner aux lieux et cadres de co-création de valeurs une réelle dimension de « Gatekeeper ».

Acteurs institutionnels

  • Initier une transformation des  administrations de manière inclusive, collaborative, participative et en réseau;
  • Mener un travail d’acculturation des administrations aux transformations digitales et entrepreneuriales;
  • Initier ou poursuivre la facilitation de la vie des Start-up par une simplification des formalités et une meilleure accessibilité aux informations

Nous connaître

Nous avons à coeur de faciliter en toute sécurité l’expansion et le développement responsable de votre organisation et mettons pour cela à votre service nos valeurs, notre connaissance des écosystèmes et des réalités terrain, notre double culture ainsi que nos compétences.

Notre identité

Inscrits dans une dimension transversale et dans une logique de mix de compétences, nous co-construisons avec vous et pour vous vos projets.

Plus qu’un cabinet d’avocats d’affaires, nous sommes une passerelle (Gatekeeper, Knowledge Broker, Boundary Spanner) et une aide à:

  • une véritable incarnation des visions à l’origine de vos projets
  • la décision nécessaire au développement de votre organisation.

Notre expertise

Nous apportons à l’appui de vos projets et de vos activités notre expertise:

  • Conseil juridique et conseil en stratégie, innovation et affaires publiques
  • Audit et rédaction de documents juridiques
  • Conseil en stratégie innovation et affaires publiques
  • Etudes contextuelle, stratégique et de faisabilité
  • Identification, acquisition et gestion des savoirs
  • Renforcement des capacités
  • Représentation d’intérêts et influence
  • Animation d’ateliers de formation 

Nous vous accompagnons

Vous souhaitez mettre en œuvre une stratégie d’open innovation, nous intervenons à vos côtés pour donner vie à votre projet en toute facilité et sécurité, quelque soit le stade de maturation de votre projet, le secteur et les marchés concernés ou encore le type de démarche envisagé.

Co-construire avec vous

  • Réalisation d’études de faisabilité juridique, stratégique et d’opportunité,

  • Aide à la connaissance des écosystèmes (sectoriels, géographiques, marchés) et des réalités terrain et culturelles;

  • Conception, Mise en œuvre et Évaluation de la stratégie au sein et à l’extérieur de votre organisation;

  • Accompagnement dans les transformations organisationnelles;

  • Identification, Élaboration et Mise en œuvre des outils et instruments à mobiliser dans ce cadre;

  • Animation d’ateliers et Formations…

une offre adaptée

  • Conseil juridique;

  • Conseil stratégique;

  • Ateliers/Formation,

  • Identification, Rédaction et Mise en œuvre d’outils et de documents juridiques et d’information selon une approche « Design Thinking »…

pour toute organisation

  • Entreprises (grandes entreprises, PME, Start-up);

  • Structures d’accompagnement des entreprises (incubateurs, hub, accélérateurs, Fab/Lab…);

  • Entités publiques (Etats, collectivités, entreprises du secteur public);

  • Organisations internationales, Banques de développement, Banques et Institutions financières internationales; Agences de développement et de coopération;

  • Fonds d’investissement…